État de situation et bilan de mi-parcours

AVERTISSEMENT : cet article explique de façon générale le règlement et donne des suggestions pour remplir ses obligations légales. Ce n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières liées à votre situation, consultez un avocat. Cet article ne remplace en aucun cas le contenu du Guide officiel des bonnes pratiques dont il est fait mention dans l’article 459.5.1 de la Loi sur l’instruction publique, qui sera élaboré par le ministre et sera diffusé au plus tard le 1er juillet 2019. Voir la stratégie de l’AQED. 

Envoyez l’état de situation et le bilan de mi-parcours au ministre entre 3 et 5 mois après le début de la mise en œuvre de votre projet d’apprentissage. Le règlement spécifie que vous pouvez incorporer l’état de situation à un bilan en un seul document.

Les instructions sont différentes si vous prenez votre décision après le 1er juillet (après le 1er septembre pour l'année scolaire 2018-2019).

État de situation et ses éléments (voir exemple plus bas)

Votre état de situation doit (les numéros entre parenthèses réfèrent à l'exemple du guide inclus ci-dessous) :

Rendre compte de la mise en œuvre du projet : indiquez en une phrase si le projet se déroule bien (1);

Indiquer si vous avez effectué des changements au projet d’apprentissage : si c’est le cas, expliquez brièvement les changements (2, 7)  ;

- Indiquer les activités d’apprentissage réalisées par matière ou discipline, et le temps approximatif leur ayant été alloué : reprenez votre projet d’apprentissage, ajoutez les activités que vous avez effectuées, et les ressources que vous avez utilisées, et un temps approximatif alloué (3, 7, 8).

Nul besoin d’être exhaustif : n'inclure que les activités nécessaires pour répondre à la loi. Selon l’AQED, le temps approximatif alloué pourrait être un total d’heures, de jours travaillés depuis le début de la mise en oeuvre, ou une fréquence approximative (tous les jours, une fois par semaine, etc.)

Attention !
Un projet d’apprentissage simple, large et bien monté permettra à la famille d’éviter d’envoyer des modifications significatives et permettra de communiquer plus facilement les changements dans les bilans en cas d’imprévus.

 

Bilan de mi-parcours (voir exemple plus bas)

Le bilan de mi-parcours doit faire état :

des évaluations réalisées pour mesurer la progression (4).

Si vous avez déjà fait faire une évaluation choisie parmi les 5 choix proposés dans l’article 15 du règlement (voir Annexe 5), vous pouvez indiquer ce mode.

Sinon, expliquez sur quoi vous basez votre appréciation de la progression de l’enfant. Par exemple :

      • Un suivi journalier de la part des parents par des discussions, des productions et autres réalisations de l’enfant.
      • Des évaluations par des professionnels (par exemple, professeur de musique, coach, camp de jour, etc.)
      • Etc.
 
Attention !
Si vous avez choisi le mode d’évaluation par portfolio, vous n’avez pas besoin de le joindre au bilan de mi-parcours. Il doit être joint uniquement au bilan de fin de projet.

 

de la progression de l’enfant (9)

Écrivez un paragraphe ou faites un tableau décrivant la progression globale de l’enfant par rapport à l’année précédente, en tenant compte de son projet d’apprentissage. 

 

 

Vous pouvez télécharger une version Word de cet état de situation et bilan de mi-parcours et le modifier pour votre enfant. Vous pouvez également télécharger un gabarit basé sur cet exemple.

Vous trouverez d'autres exemples d'états de situation et bilans dans la section réservée à nos membres.