Stratégie de l’AQED

Attention !

La loi étant nouvelle, il y aura différentes interprétations de la loi et du règlement. Ceci est normal, puisqu’une cour n’en a pas encore donné une interprétation juridique. 

 

Quoiqu’il n’ait pas force de loi, ce guide est le fruit d’une réflexion importante. Pour le rédiger, l’AQED s’est basée sur son interprétation de la loi et du règlement sur l’enseignement à la maison, influencée par les discussions à la Table de concertation nationale en matière d’enseignement à la maison (dont l’AQED fait partie). Nous avons également consulté les autres associations et centres communautaires qui soutiennent les familles-éducatrices au Québec, ainsi que des experts en éducation à domicile. Nous avons étudié ce qui se fait généralement dans d’autres juridictions. Nos membres et bénévoles ont également aidé à rédiger ce guide. 

L’année 2018-2019 sera une année de transition. Puisque le gouvernement ne publiera le guide officiel qu’en juillet 2019, l’AQED offre ici des suggestions pour répondre aux exigences de la loi. Nous ne savons pas si toutes ces suggestions seront acceptées par les représentants du ministre. Mais, si toutes les familles-éducatrices du Québec suivent les principes suggérés ici, nous augmentons les chances que cette interprétation soit acceptée par le ministre et ses représentants. 

Par ailleurs, le règlement, comme tout autre document légal, évolue avec le temps selon la façon dont il est vécu et interprété par la population. Il est donc important de montrer la grande diversité d'approches éducatives des familles, pour influencer l’évolution des meilleures pratiques dans le sens qui leur sera le plus bénéfique.

L’AQED encourage les familles-éducatrices à fournir le minimum de documentation requise par la loi. L’absence de documentation n’équivaut pas à l’absence d’éducation et plusieurs études démontrent que plus de contrôle du gouvernement n’équivaut pas à plus de réussite. En outre, le temps que les parents consacrent aux tâches administratives prive leurs enfants du temps qu’ils devraient passer en apprentissage avec eux. Il est dans l’intérêt des enfants que les parents ne perdent pas ce temps précieux à écrire des documents destinés uniquement à constater l’absence de négligence éducative. 

Nous comprenons le désir de certains de vouloir montrer à quel point l’apprentissage en famille est un choix merveilleux pour leurs enfants en rédigeant des documents longs et complexes. Toutefois, nous tenons à rappeler que les documents requis par la loi ne seront vus que par un petit nombre d’employés ministériels et qu’il y a des moyens bien plus efficaces d’éduquer le gouvernement et le grand public aux bienfaits de l’apprentissage en famille :

Pour aider la cause de l’éducation à domicile au Québec :

      • Affichez-vous, soyez fiers et parlez de votre éducation à domicile à votre entourage pour aider à sensibiliser la population
      • Soyez solidaires et suivez la stratégie de l’AQED. Ensemble nous sommes forts
      • Remplissez les sondages de l’AQED, mettez l’AQED en CC pour vos communications avec le ministre au courriel obligations [at] aqed.qc.ca et informez-nous si vous avez des problèmes pour qu’on puisse avoir de l’information complète lors de nos représentations à la Table de concertation et pour qu’on puisse rapidement identifier les lacunes dans la mise en place de la loi et agir pour les régler
      • Participez ou lancez des initiatives sur les médias sociaux, par exemple les défis #30joursAEF ou le mois de sensibilisation aux apprentissages en famille
      • Allez rencontrer votre député et sensibilisez-le à la réalité de l’éducation à domicile. Amenez vos enfants et voilà une autre compétence de cochée !  
      • L’AQED est à 100 % gérée par des bénévoles. Si vous aimez le travail que nous avons fait : 

 

Restons solidaires entre familles-éducatrices. Pensons aux familles nombreuses, aux familles avec des enfants ayant des défis particuliers et aux familles avec des approches éducatives plus difficiles à documenter. Ne faisons pas d’excès de zèle dans notre documentation, surtout dans les premières années de mise en œuvre de la loi.

L’AQED souhaite également encourager une attitude positive de part et d’autre dans nos relations avec le ministre et ses représentants. Il serait profitable pour tous que la relation entre le Ministère et les parents en soit une d’échange et de respect, dans un but commun de bien-être de nos enfants.

Nous espérons que ce guide et les documents qui s’en inspireront serviront de modèles et de standards pour les relations à venir avec le ministre et qu’ils constitueront une base pour rédiger le guide des bonnes pratiques qui sera élaboré par le ministre et diffusé le 1er juillet 2019, selon l’article 459.5.1 de la Loi sur l’instruction publique.

Attention ! 
Si vous basez vos documents sur un exemple fourni par l'AQED et que le ministre vous demande d’ajouter plus de renseignements, il est important de nous contacter : nous vous aiderons à le corriger de la façon la plus simple possible. Si plusieurs membres reçoivent la même critique, nous ajusterons nos documents en conséquence.

 

Si vous voulez en savoir plus sur le contexte de cette nouvelle  loi ou si vous avez des suggestions ou des commentaires concernant ce site ou notre guide, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Crédit photo : Marie-Claude Boisvert