L’enseignement à la maison au secondaire

Si la plupart des parents décident de faire l’école à la maison lorsque les enfants sont au primaire, certains font le saut plus tard dans le parcours scolaire, et cela pour toutes sortes de raisons:

  • mauvais résultats scolaires ;

  • intimidation ou discrimination ;

  • stress, anxiété ou dépression ;

  • condition médicale qui fait manquer beaucoup de jours d’école ;

  • avoir plus de flexibilité pour poursuivre une carrière en arts ou en sport ;

  • stimuler un jeune qui a une douance.

1

Ce que ces familles ne réalisent pas toujours, c’est que plusieurs options s’offrent à elles. L’obtention du diplôme d’études secondaires (DES) après 5 ans d’études et une série d’examens n’est pas le seul choix valable. Il existe plusieurs façons pour votre jeune d’atteindre ses objectifs. La première chose à se demander est si l’obtention du DES est importante pour votre jeune. C’est pourquoi je commencerai par vous décrire quelques chemins alternatifs.

Étape 1 : Déterminer si un DES est nécessaire

smiling man in academic dress holding diploma

George Pak

Votre jeune peut, bien entendu, décider d’obtenir un DES même si ce n’est pas nécessaire à son parcours. Par contre, il peut y avoir une différence, tant au niveau psychologique (stress et anxiété) qu’au niveau de la planification (la possibilité de changer de plan), entre avoir le choix et devoir obtenir le DES.

Que le but soit de poursuivre des études postsecondaires ou d’aller directement sur le marché du travail, nous croyons, souvent à tort, que le DES est une étape nécessaire à la poursuite des études supérieures, l’obtention d’un emploi ou l’atteinte des objectifs de carrière. Or, ce n’est pas toujours le cas :

  • Plusieurs cégeps et universités ont des processus d’admission pour les postulants qui n’ont pas de diplôme, ou qui ont reçu un enseignement à la maison. Avant de tenir pour acquis que le DES est obligatoire, informez-vous auprès de l’institution où votre adolescent.e veut être admis.e. Vous pourrez alors préparer son dossier d’admission selon leurs critères (en anglais : https://universityadmissions.ca)
  • Certains domaines n’exigent pas nécessairement de diplôme :
    • À partir d’un certain niveau d’expertise, un.e programmeur.e autodidacte n’aura sans doute aucun problème à trouver un emploi, même s’il/elle n’a aucun diplôme. Non seulement parce que les programmeur.e.s sont en forte demande, mais aussi parce que de nombreux employeurs dans ce domaine regardent plus les connaissances et les compétences réelles, présentées dans un portfolio ou avec un test à l’embauche, qu’un diplôme.
    • Dans le milieu des affaires, il faut souvent passer par une école de commerce : informez-vous sur les conditions d’admission de l’école. Certaines peuvent exiger un DES, mais d’autres peuvent n’exiger que certains cours du secondaire comme préalables (par exemple, pour prouver la maîtrise de l’anglais), mais pas l’ensemble du DES. D’autres, encore, exigent un test d’admission et un entretien.
    • Pour certains corps de métiers, un arrangement pour devenir apprenti peut être une porte d’entrée dans la profession. (https://www.emploiquebec.gouv.qc.ca/entreprises/investir-en-formation/pr…)
    • Les entrepreneurs doivent suivre une série de règles liées au commerce ou à l’industrie choisie, mais le diplôme d’études secondaires ne fait pas partie des conditions préalables.

L’autre aspect à considérer est que le jeune ne veut peut-être pas entrer tout de suite sur le marché du travail.

Étape 2 : Déterminer les priorités

homeschooling teenagers

DragonImages

Même dans le cas où le DES serait un passage obligé pour atteindre le but de votre jeune, est-ce qu’il est nécessaire de l’obtenir dans un délai précis? Parfois, on peut ralentir le rythme quand on a besoin de concentrer nos énergies sur la santé mentale de notre jeune, attendre l’atteinte d’un certain degré de maturité ou tout autre facteur environnemental ou personnel qui affecte la vie de notre adolescent.

Les besoins et le bien-être actuels

Certaines familles commencent l’enseignement à domicile à la fin du primaire ou au cours du secondaire car leur adolescent souffre d’un problème, causé par une situation à l’école ou amplifié par le système scolaire :

  • intimidation ;
  • stress ;
  • dépression ;
  • anxiété ;
  • faible estime de soi ;
  • ou un ensemble de ces facteurs.

Même lorsque l’obtention du DES est nécessaire, il est important de prendre en compte tous les besoins en santé mentale de notre adolescent et peut-être prendre la décision d’aller chercher le DES un peu plus tard ou dans un délai plus long.

Objectifs de vie

Une autre raison de repenser le calendrier conventionnel est que notre jeune n’a peut-être pas encore choisi sa voie, et qu’il a peut-être besoin d’un peu plus de temps pour explorer.

De plus, l’adolescent ne se prépare pas seulement au travail : il se prépare à sa vie d’adulte indépendant. D’un point de vue pratique, l’adulte doit savoir cuisiner, faire un budget, payer ses factures, faire sa déclaration de revenus, s’inscrire sur les listes électorales, etc. Idéalement, un adulte nouvellement indépendant devrait également avoir un certain degré d’autonomie sociale et de maturité émotionnelle : savoir résoudre les problèmes, négocier des accords, résoudre des conflits, avoir des relations saines…

Donc, même si vous avez déterminé que le DES devrait faire partie de votre plan, l’objectif de l’éducation d’un adolescent doit être plus large que la simple obtention d’un diplôme. Les diplômes ne peuvent pas remplacer l’ingéniosité, la résilience et le savoir-faire.

La vue d’ensemble

Le but de déterminer les priorités (étape 2) est d’aider à planifier ce qui doit être fait (étape 3) pour atteindre un objectif. Avant d’entreprendre des démarches concrètes dans le parcours scolaire de votre adolescent, prenez le temps de regarder la personne dans son ensemble, sa situation actuelle et l’endroit où il veut aller, ainsi que la notion même d’éducation.

L’organisation des apprentissages consistant à diviser les connaissances et les compétences en matières et en niveaux, ainsi qu’à progresser à un rythme spécifique à travers un programme spécifique, est enraciné dans la normalisation de l’enseignement traditionnel et basé sur la logistique de l’enseignement de masse. Ce n’est pas basé sur ce qui est le mieux pour un individu donné, et ce n’est pas non plus l’essence d’une véritable éducation et d’un apprentissage.

Remettez en question toutes les hypothèses que vous pourriez avoir sur l’éducation et ce à quoi elle est censée correspondre. Repensez la relation entre l’éducation et l’apprentissage. Déterminez avec votre jeune ce que vous pensez être le but et le rôle de l’éducation, et quels sont les objectifs personnels à court et à long terme qui devraient être comblés par l’éducation.

Étape 3 : Déterminer un plan d’action

Homeschooling dad and daughter looking to a computer

filmstudio

Selon les objectifs visés à court et à long terme, il peut être utile d’avoir un plan d’action qui énonce les objectifs et les étapes afin d’y arriver. Établir un plan d’action permet d’éviter de faire des erreurs de parcours et de devoir faire marche arrière ou se rattraper d’une autre façon.

Les décisions et les actions vont dépendre du chemin privilégié :

  • Chemin A : obtenir le DES – vous devrez choisir la façon de faire évaluer et valider les crédits nécessaires.
  • Chemin B : ne pas obtenir le DES – vous pouvez faire l’enseignement à la maison de façon plus souple, tout en respectant le règlement en vigueur.

Chemin A : Obtenir le diplôme d’études secondaires (DES)

Si l’objectif de carrière (ou la préférence personnelle) implique l’obtention d’un DES, la seule façon pour le jeune d’y parvenir est de faire créditer ses cours par son centre de services scolaire (CSS) ou une école privée. Il y a plusieurs options pour y parvenir, selon l’âge de l’adolescent.

Secteur jeune

La loi sur l’instruction publique prévoit que « Toute personne a droit au service de l’éducation préscolaire et aux services d’enseignement primaire et secondaire […] jusqu’au dernier jour du calendrier scolaire de l’année scolaire où elle atteint l’âge de 18 ans, ou 21 ans dans le cas d’une personne handicapée » (Loi sur l’instruction publique, art. 1)

La même loi prévoit également que « Tout enfant qui est résident du Québec doit fréquenter une école […] jusqu’au dernier jour du calendrier scolaire de l’année scolaire au cours de laquelle il atteint l’âge de 16 ans ou au terme de laquelle il obtient un diplôme décerné par le ministre, selon la première éventualité. » (Loi sur l’instruction publique art. 14)

La première chose à savoir, c’est que la Direction de l’enseignement à la maison (DEM) n’a pas le pouvoir de sanctionner les études. En école-maison, la DEM vérifie que l’enfant a bien évolué dans ses apprentissages et qu’il a bien vu toutes les compétences qu’il doit voir dans une année scolaire, mais elle n’a pas le pouvoir de dire si l’enfant réussit son année ou non, et encore moins de créditer un cours.

Ce sont les CSS ou les écoles privées qui ont le pouvoir de sanctionner les études. Il faut donc négocier avec le CSS pour l’évaluation des unités. La première étape est de contacter le CSS dès la fin du secondaire 3, ou le plus rapidement possible quand le jeune est déjà en secondaire 4 ou 5, et de demander une rencontre avec un conseiller en orientation afin de faire un plan de sanction. Il s’agit d’établir une liste de cours qui devront être suivis pour obtenir le nombre d’unités requis pour l’obtention du DES. 

Il est à noter que chaque CSS a ses propres modalités pour évaluer les unités. Par exemple, certains CSS vont accepter d’évaluer certaines matières à l’aide d’un portfolio, alors que pour d’autres, un examen en fin d’année, dont la note représente, à elle-seule, l’entièreté de l’année scolaire, sera leur méthode d’évaluation privilégiée.

Il existe des écoles en ligne qui offrent des cours pour tenir compte d’une partie de ce qui a été fait durant l’année, un peu comme à l’école. Ce sont des écoles privées, donc c’est un service payant. Il y a le centre de services scolaire Beauce-Etchemin (CSBE) qui offre ce genre de formule, l’école Succès Scolaire et Étude Secours, pour ne nommer que celles-là. On peut aussi s’informer sur ecolespriveesquebec.ca pour trouver d’autres écoles privées qui offrent ce type de service. Il est important de leur téléphoner directement pour recevoir l’information concernant leurs modalités d’évaluation, leurs prix et leurs partenariats éventuels avec votre CSS. Tous les cours ne sont pas offerts en ligne, donc on n’échappe pas à une part de négociation avec notre CSS.

Enfin, il y a la possibilité de s’inscrire à une école en ligne hors Québec afin d’obtenir un diplôme équivalent. Quebec Online School offre un programme de diplomation en association avec une école de l’Ontario. Il y a aussi Blyth Academy, une école en ligne de l’Ontario. Ces deux organisations offrent un rabais aux membres de l’AQED. L’inscription à une école en ligne ne substitue pas un suivi avec la DEM, donc il est important de s’assurer que les cours obligatoires ainsi que les compétences reliées soient vus par le jeune. 

Quand l’adolescent a 16 ans au 1er juillet

Selon la loi sur l’instruction publique citée précédemment, quand le jeune a 16 ans avant le 1er juillet, il n’est plus en obligation de fréquentation scolaire et n’a donc plus à être suivi par la DEM.

Jusqu’à ses 18 ans (ou 21 ans s’il est en situation de handicap), le jeune peut décider de rester au secteur jeune et de faire créditer ses cours par son CSS.

Aussi, l’étudiant de plus de 16 ans peut s’inscrire à un programme en vue d’obtenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) pour compléter son DES, s’il répond aux exigences du programme.

Il existe également l’option du secteur adulte. Il faut s’inscrire auprès d’un CSS, en présentiel ou en ligne, et vérifier les modalités d’inscription.

Certains décideront de terminer leur diplôme dans une école hors Québec pour obtenir un diplôme équivalent au DES.

Enfin, il est possible de poursuivre les études en autodidacte et de faire reconnaître les acquis avec le SAT Reasoning Test américain ou ontarien, ou même de s’inscrire directement à l’université sur la base de l’expérience à 21 ans. Dans ce dernier cas, il est important de vérifier au préalable les critères d’admission avec l’université choisie.

Chemin B : Choisir de ne pas obtenir le DES

Si l’objectif n’est pas le diplôme, mais plutôt une éducation plus satisfaisante, adaptée aux besoins, aux capacités et aux intérêts uniques de l’adolescent, alors vous pouvez choisir l’enseignement à domicile tout en vous conformant au règlement sur l’enseignement à la maison jusqu’à ce que l’adolescent ait atteint l’âge de 16 ans au 1er juillet. 

  • Les décisions concernant l’éducation de votre adolescent et son avenir ne doivent pas être prises sans lui.
  • C’est le bon moment pour commencer à lui faire confiance et l’aider à accéder à plus d’indépendance, de choix et de liberté.
  • Si les objectifs de carrière de l’adolescent nécessitent des études postsecondaires, une partie des années de la fin de son secondaire devra être consacrée à l’acquisition des conditions préalables pour son programme d’études. Étant donné que les conditions préalables et les politiques d’admission peuvent varier d’une université ou d’un cégep à l’autre, vous devrez vous informer directement aux institutions auxquelles vous souhaitez postuler. Il est préférable de s’y prendre tôt, afin d’avoir le temps de planifier les apprentissages étape par étape et d’être prêts au moment de composer le portfolio pour la demande d’admission.
  • Il est bon de savoir que, même si les examens du ministère sont obligatoires en secondaire 4 et 5, vous n’êtes pas dans l’obligation de faire inscrire la note reçue dans le système Charlemagne.
  • Même si vous ne visez pas le DES, les cours crédités par votre CSS ou une école privée demeurent une option. Vous pouvez les utiliser de manière sélective, en complément de l’enseignement à domicile, pour répondre aux conditions préalables à l’admission dans l’établissement postsecondaire choisi.
  • Il peut être intéressant de garder des traces des apprentissages, au cas où l’adolescent aurait besoin d’un portfolio plus tard, que ce soit pour l’admission au niveau postsecondaire ou pour l’obtention d’un emploi. Le parent peut prendre des notes sur ce que l’adolescent apprend, ainsi que les ressources utilisées (par exemple une liste des livres lus, des logiciels utilisés, des cours suivis, etc.) et avoir une boîte, un dossier ou un classeur dans lequel enregistrer des copies ou des photos du travail réalisé (copies d’écrits ou d’art, photos de projets ou d’activités plus importants).
  • La décision de ne pas viser un DES n’est pas définitive. Il sera toujours possible d’obtenir le DES plus tard, si le jeune le souhaite.

Qu’est-ce qui est le plus important?

C’est important de le répéter : au secondaire, les options dépendent non seulement des objectifs de carrière de votre adolescent, mais également de ses objectifs de vie et de ses besoins personnels. Est-il plus important pour votre adolescent de suivre le chemin direct pour obtenir un diplôme? Est-il plus important pour lui d’adapter ses apprentissages à ses goûts, à ses capacités et à son bien-être tout en gardant en tête son objectif? Se sent-il à l’aise avec l’idée de trouver son propre chemin vers le but qu’il s’est fixé, même si celui-ci n’est pas conventionnel et qu’il n’obtient pas de DES?

Seuls vous et votre adolescent pouvez choisir, ensemble, l’option qui vous correspond le mieux. Dans l’espoir que ces informations vous donneront suffisamment de faits et de matière à réflexion pour que votre décision soit éclairée.

Programme «Longueur d’avance»

En janvier 2023, le Collège universitaire dominicain offrira le cours d’Introduction à la philosophie dans le cadre du programme Longueur d’avance. La description du cours est ici. Le programme Longueur d’avance permet aux jeunes qui s’intéressent à la philosophie ou à la théologie de suivre des cours de niveaux universitaires, un à la fois, pendant leurs études secondaires, habituellement à partir du secondaire 3, mais des exceptions sont possibles pour les plus jeunes. Le ratio étudiant/professeur est très petit. Pendant la session, les jeunes étudiants seront invités à lire, réfléchir et discuter. L’examen individuel de fin de session se fait oralement. Le cours se donnera en formule hybride au coût de 204$ pour la session et du soutien financier est disponible. Les jeunes qui souhaitent suivre un cours dans le cadre du programme LA du CUD n’ont qu’à écrire à [email protected]. Une rencontre sera organisée avec le responsable du programme pour démarrer le processus d’inscription.

En parallèle, le Collège offrira, en janvier prochain, des ateliers de philosophie pour les enfants (de 5 à environ 15 ans, répartis en groupe d’âge).  Les ateliers seront offerts une fois par mois, en personne, les matins de semaine, pour les enfants de l’Outaouais, mais pourraient aussi être offerts en virtuel pour les enfants de plus de 10 ans.  Les ateliers coûtent 10$ par enfant et du soutien financier est disponible.  Les horaires et processus d’inscription seront publié à la fin de l’automne 2022.

Enio par Academos

Découvrez la plateforme d’orientation scolaire et professionnelle entièrement numérique d’Academos pour aider vos jeunes dans leur démarche d’orientation.


Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leurs auteurs et ne sauraient refléter la position de l’AQED.

Traduit par Gina Picone
\\
Corrigé par Suzanne Lagacé